En Ar
Valorisation de la biomasse et production de protéines chez les Eucaryotes >> Présentation

Nous travaillons depuis des années sur des enzymes industrielles, pour la plupart fongiques et certaines d’origine marine, dont nous explorons les propriétés sur un plan fondamental afin de trouver les moyens adéquats pour les appliquer dans notre environnement socio-économique. Nous avons débuté récemment un programme pour produire des biocomposites et de nouveaux polymères qui vont changer notre vision de la valorisation de l’alfa et d’autres fibres cellulosiques. L’antifongique peptidique AFP et d’autres molécules biologiques seront appliquées dans le domaine de la désinfection et dans le domaine agricole. Nous produisons un champignon qui s’est avéré un puissant agent contre le fléau ravageur qu’est la mineuse de la tomate. Nous développons aussi des projets sur les biocarburants de troisième génération où nous voudrions y appliquer notre maîtrise des champignons et des levures et leurs potentialités enzymatiques. Dans le domaine de la santé, les molécules et les gènes anti et pro-apoptotiques ainsi que les connaissances qui seront acquises par la mise en évidence de nouveaux marqueurs du cancer seront à même d’aider à trouver de nouvelles pistes thérapeutiques. L’étude de certaines maladies génétique sera maintenue ainsi que l’étude de l’épigénétique et des miRNA.

Sur le plan formation, il est évident que le principal acteur dans toutes ces recherches reste le chercheur et l’étudiant en prime abord, ce dernier peut être en formation de courte durée (pfe et stage d’été), moyenne (mastères) ou de longue durée (doctorat et post-doctorat). La soutenance des thèses reste tributaire de la publication d’un article scientifique international au minimum, ce qui engendre l’assurance d’un certain niveau scientifique mais nous tenons aussi à breveter nos résultats avant de publier.