En Ar
Procédés de Criblage Moléculaire et Cellulaire >> Présentation
Laboratoire des Procédés de Criblage Moléculaire et Cellulaire
Acronyme : LPCMC
Code : LR02CBS07
Responsable de laboratoire : Pr. Ahmed REBAI

Les activités du laboratoire des Procédés de Criblage Moléculaire et Cellulaire (LPCMC) s’inscrivent  dans le cadre d’une vision intégrative des pathologies humaines complexes et de l’authentification dans leurs divers aspects. Ils visent le développement de procédés de criblage basée sur les analyses in vitro (ADN), ex-vivo (culture cellulaire) et in vivo (modèles animaux) et notamment des méthodes, outils et kits de diagnostic à usage médical, pharmaceutique ou alimentaire. La complémentarité des compétences des chercheurs dans des domaines clés comme la génomique, la protéomique et la bioinformatique sont mises en valeur pour fournir des découvertes et des procédés innovants (protégés par des brevets) et des produits valorisables dans le domaine pharmaceutique, médical et agro-alimentaire.
Les objectifs spécifiques du laboratoire sont:
  • Evaluer l'association entre les facteurs de risque environnementaux et les biomarqueurs inflammatoires impliqués dans les maladies coronariennes.
  • Etudier l’environnement cellulaire et déterminer les caractéristiques histologiques et anatomopathologiques et moléculaires des tumeurs du cancer du sein, contribuer à la standardisation d’une classification prédictive du cancer du sein et concevoir  une puce avec les mutations les plus indicatives dans la population tunisienne.
  • Validation des biomarqueurs identifiés pour les maladies thyroidiennes auto-immunes par des tests simplex et mise au point d’une approche intégrée pour l’interprétation des résultats et l’identification des réseaux moléculaires effecteurs.
  • Identification de nouveaux gènes du diabète monogénique par séquençage extensif des régions chromosomiques candidates.
  • Construction d’une bibliothèque de molécules intéressantes ayant des activités contre la formation des biofilms qui sont meilleurs ou comparables aux molécules disponibles sur le marché.          
  • Sélectionner des inhibiteurs spécifiques des voies de la MAP kinase et de la PI3 kinase en plus des antagonistes à l’EGFR et réaliser un test d’inhibition in vitro des kinases impliquées en cancer.
  • Développer une librairie de siRNA spécifiques pour l’atténuation de l’expression du gène SLC26A4 et des outils de vectorisation des siRNA vers des organes cibles moyennant des nanoparticules. Tester les molécules thérapeutiques développées sur le poisson Zébre.
  • Développer et produire des molécules thérapeutiques pour les maladies inflammatoires du système respiratoire  présentant un potentiel de transfert sur des mammifères modèles.
  • Valider pour commercialisation la biopuce à oligonucléotides spécifique des mutations responsables de surdités de l'enfant dans l'Afrique du nord.
  • Développer un kit d'enrichissement pour séquençage haut débit de toutes les régions mutantes décrites chez des patients Nord Africains.
  • Valider de nouveaux biomarqueurs de la prebyacousie par microarrays, PCR temps réel et utilisation de modèles animaux.
  • Cribler des molécules thérapeutiques de la presbyacousie chez le poisson zèbre Knock down et confirmation chez la souris.
  • Développer des kits  basés sur l’amplification PCR de régions génomiques spécifiques pour d’authentification des produits alimentaires (huile d’olive, produits carnés) et l’identification individuelle dans le domaine forensique.